Blogue

Sur mon blogue, vous serez en mesure de découvrir mes aventures avec la faune sauvage du Québec. Je sortirai entre 1 et 2 articles par mois. N’oubliez pas de vous inscrire à l’infolettre pour ne rien manquer!

Échapper 6000$ au fond du Saint-Laurent...

La semaine dernière, alors que j'étais sur le point de décoller pour une croisière en zodiac avec mon frère pour le plaisir, j'ai déposé mon appareil photo sur le banc pour enfiler mon manteau. Je trouvais l'endroit un peu instable, je l'ai même replacé 3-4 fois avant d'être confiant qu'il était en sécurité. De toute façon, nous étions à quai, il n'y avait aucun vent et aucune vague. Il était dans un creux, au niveau de la couture, et je croyais qu'il était en sécurité pour les quelques secondes que je devais prendre pour attacher ma veste. Le capitaine est monté sur le bateau, ce qu'il l'a fait pencher très légèrement sur le côté, juste assez pour que l'appareil glisse et disparaisse au fond du Saint-Laurent, dans l'eau salée à 4 degrés. J'AI TOUT VU! Comme au ralenti, et j'ai complètement figé. Aucune réaction. Aucune émotion. Comme si mon cerveau n'était pas capable de croire en la véracité du moment...

70436981_2445719228880243_6090155353897435136_n.jpg

Mon frère est parti sur la croisière, et je suis resté au quai dans l'espoir de trouver un ami plongeur ou plongeuse qui serait en mesure d'y aller rapidement, puisque je ne voulais pas y aller seul. J'ai fait des appels pendant 1h, et je n'ai trouvé personne de disponible... Je suis finalement allé chercher mon équipement de plongée, et c'est mon frère qui est descendu dans les 5 mètres d'eau froide pour aller le récupérer, 3h plus tard...

Je le savais que c'était foutu... L'eau et l'électronique ne font jamais bon ménage, mais l'eau salée est la pire chose qui puisse arriver, surtout à une telle profondeur ! Avec la pression, l'eau et le sel entrent très rapidement à l'intérieur de l'équipement.

Le soir même, nous avons passé la soirée à démonter ce qui était possible d'être démonté pour le sécher du mieux que nous pouvions. Mais aujourd'hui, bien qu'il n'y ait plus d'eau à l'intérieur, on voit extrêmement bien les ravages que le sel a causé partout à l'intérieur de la structure et sur les verres…

Ça fait mal au coeur sur le coup, surtout que je n’avais aucune idée si ce genre d’incident était couvert par mes assurances ou non. Et je savais que même si ça réglait, ce serait long avant que je récupère un nouvel équipement! Finalement, hier j’ai pu me commander à nouveau du matériel. que je devrais avoir d’ici deux semaines… La morale de l’histoire, ça fait mal au coeur de voir son bien matériel le plus important disparaître si rapidement dans les profondeurs du fleuve… Mais ce n’est au final que du matériel, et même si je rate de belles opportunités présentement, je pourrai très bientôt m’y remettre pour de nouvelles!

J’ai très hâte de pouvoir recommencer à nouveau à faire de la photo!

 
69542471_689450734865439_5695851753824583680_n.jpg